Dans la région

Avec autant de montagnes, de rivières, de lacs, de canyons, de chemins ( le GR 1 passe à 50 m de la maison), de forêts, de hameaux il n’y que l’embarras du choix de l’activité. Randonnées, descentes de Canyons, rafting, pirogues, hydrospeed, escalade, spéléologie, équitation, VTT, promenades sur les multiples pistes de cet arrière-pays époustouflant... Avis aussi aux pêcheurs qui trouveront ici des endroits encore vierges. En hivers, la région est un excellent point de départ pour aller skier, les pistes à 1 heure de la maison !

Les ornithologues seront heureux de pouvoir observer des rapaces de tout genre. C’est une réserve d’espèces en extinction comme le Gypaète Barbu (Quebrantahuesos), symbole de la région.

Des musées de la vie rurale, éco-musée avec des rapaces hébergés suite à des blessures, musée des Merveilles Fossiles de la Mer, musée apicole, grottes avec peintures rupestres, monastères, musée de la Poterie traditionnelle Aragonaise, des salines réexploitées,... L’office de tourisme de Ainsa très bien documenté, vous serez accueillera dans votre langue.

Pour les amateurs de vins, nous somme dans un paradis de nouvelles bonnes découvertes. Des cépages comme le Syrah, Tempranillo, Monastrell, Cabernet Sauvignon, ...ne peuvent que stimuler votre curiosité... Nous vous proposons nos coup de coeur !

Quelques restaurants gastronomiques valent le détour. Nous les avons testés pour votre et notre plaisir ! - Les vins aussi d’ailleurs.

De nombreux marchés “ferias” animent les villages, généralement une fois par semaine.

Feux de Joie de Saint-Antoine et Saint-Sébastien en janvier.

Le Carnaval de Bielsa perpétuant des rites primitifs pré chrétiens.

Descente des radeaux sur le Rio Cinca à Ainsa en mai.

Un festival international de musique anime la vieille place du château d’Ainsa durant les mois juillet /août et fait la joie des connaisseurs.

Un autre festival international de théatre de rue fin août ( par l’initiative de la troupe locale de marionnettistes “Los titiriteros” - en plein expansion) met de la couleur et de la bonne humeur dans les vieilles ruelles piétonnières de Ainsa.

La Morisma, en septembre, commémoration de l’apparition de la croix sur l’arbre en plein combat contre les Musulmans accompagnée de scènes reconstituées sur la Plaza Mayor de Ainsa et un marché médiéval, le premier dimanche de septembre tous les années impaires, offre un spectacle déclaré d’Intérêt Touristique.

Foire-Expo de Sobrarbe en septembre.

Des journées mycologiques d’automne se déroulent pendant les mois de septembre à novembre à Ainsa.

Journées astronomiques en novembre.

De décembre à mars, plusieurs stations de ski ouvrent leurs pistes soit côté espagnol (Benasque), soit côté français (Piau-Engaly). Les deux se trouvent à une heure de la Casa Buil, excellent point de départ. Chez nous il n’y a en général pas de neige (on est à 550 m d’altitude), et on peut alors profiter de la douceur du climat des pré-Pyrénnées Centrales même en hiver, et prévoir des excursions en haute montagne.

La région

Un petit coin de paradis pour les amoureux de nature. Il y a des millions d’années s’étalaient ici la mer avec ses récifs de corail et ses plages. Aujourd’hui se côtoient massifs calcaires et vallées dans un silence majestueux, pourvus d’une flore et faune exceptionnel. On peut toujours y lire les traces de son riche passé naturel.

La présence de la vie humaine remonte dans la nuit des temps. Les premières peuplades vivaient dans les grottes de cet environnement prodigieux. Au fil des millénaires puis des siècles y ont vécu les celtes, les romains, les musulmans, les chrétiens... qui tous ont laissés leurs empreintes et enrichit le patrimoine culturel du Sobrarbe.

Pendant longtemps méconnue, cette région a su conserver son authenticité sauvage. 2.000 km2 du Sobrarbe ont ainsi été nommé parcs et réserves naturels. A commencer par le plus prestigieux, le Parc de Ordesa et Monte Perdido”, qui depuis 1981 fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. A ajouter le Parc Naturel Posets et Maladeta et le Parc Naturel des Canyons et de la Sierra de Guara. Plus proche encore et à ne pas négliger, la magnifique Peña Montanesa qui surplombe la ville de Ainsa et offre un point de vue magnifique sur 360°.

De toute façon, où qu’on aille et sans exagération, après chaque tournant, les vues sont toutes les unes plus belles que les autres.

Ainsa, vrai haut bourg médiéval, au confluent du Rio Cinca et du Rio Ara, exprime l’importance de son emplacement stratégique par la présence de son château (XIè - XVIIè s.), sa place centrale (la Plaza Mayor), son église de Sainte Marie (XIIè s.), déclarée Monument National. Les petites ruelles pavés en tapis de galets, les belles façades dans le vieux Ainsa soulignent la forte personnalité de cette cité.